Skip directly to content

La collectivité de Corse au coeur des préoccupations des Maires

 

Vendredi 20 janvier, de 9 heures à 17 heures, les maires et les présidents des établissements publics de coopération intercommunale -EPCI- de la Corse-du-Sud se retrouveront au palais des congrès à Ajaccio. Au programme, un double rendez-vous ; leur congrès annuel et les 11e rencontres internationales des maires de la Méditerranée. Lors de cette journée, Bernard Schmeltz, préfet de Corse, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif, Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, François Baroin, président de l'association des maires de France, Julie-Agathe Bakalowicz, directrice régionale de la caisse des dépôts et consignations, feront aussi entendre leur voix.

 

Comme les présidents des conseils départementaux de la Corse-du-Sud et de la Haute-Corse, des parlementaires, des juristes, des représentants des associations des élus du littoral, des élus de montagne, et des responsables des régions ligure et sarde. L'ambition de la rencontre est de définir tous ensemble, la place des communes et des intercommunalités au sein de la collectivité de Corse.

Car pour l'heure, on a surtout pris acte d'une échéance essentielle. "À compter du 1er janvier la collectivité de Corse entre en vigueur en lieu et place de la collectivité territoriale de Corse et des deux départements", rappelle Joselyne Mattei-Fazi, maire de Renno et présidente de l'association des maires et des présidents d'EPCI de la Corse-du-Sud. L'évolution institutionnelle que l'association des maires ne remet pas en cause s'accompagne, toutefois, de lourdes interrogations. Le législateur n'a pas vraiment dit comment il comptait s'y prendre.

Pièce jointe - information: